vendredi 10 novembre 2017

Jeunes du PLAS de Château-Gontier

 8 jeunes et leur accompagnateur du PLAS de Château-Gontier ont fait une découverte du milieu souterrain sur le site des grottes de SAULGES
Visite de la grotte du Four et de Havardières avant René-Paul.
pas de chauve-souris dans ces cavités








petit groupe d'initiation du 02 novembre

Dans la salle de Damoclès à René-Paul

Même pas sale et surtout ravis




week-end du 04-05 novembre à CHAUVIGNY (86)
tout le monde est prêt ?

faut s'allonger parfois...

même pas mouillé

et en plus on peut se relever

on est où ?

on souffle un peu, il fait chaud

et voilà de belles concrétions
belle série de micro-gours
des draperies
 
et encore et encore à voir sur place

La tablée des 9 participants dans le gîte : Mario,Vitalie,Fabien, M Thé, Murielle, Olivier, Céline, Mickaël et Alain

mercredi 25 octobre 2017

Vidéo JNSC 2017 à Saulges fin (enfin)

Enfin la vidéo du dernier groupe filmé :

dimanche 22 octobre 2017

FETE DE LA SCIENCE Ingénérium Laval 14-15 octobre 2017

différencier les  roches et jeu de création d'un parcours souterrain

 notre stand  entrée de la grotte artificielle

vendredi 13 octobre 2017

La visite complète de la grotte : De l'entrée à la salle de Damoclès

Le parcours des JNSC de la grotte René-Paul : De l'entrée à la salle de Damoclès avec les arrêts dans les salles intermédiares.

mercredi 4 octobre 2017

La marche vers l'entrée

Pour ceux ne connaissant pas le site des grottes de Saulges, la marche depuis la plaine jusqu'à l'entrée de la cavité via le porche de Mayenne-Sciences.

mardi 3 octobre 2017

1ère vidéo des JNSC 2017

La première vidéo des Journées Nationales de la Spéléologie et du Canyon 2017.
Dans la Grotte René-Paul à Saulges, de l'entrée à la salle de la Rotonde :

lundi 4 septembre 2017

Calendrier 2ème semestre 2017

Vendredi 14 juillet au Dimanche 16 juillet           
               Charentes ou Vienne (voir Daniel)

Samedi 29 juillet au Dimanche 30 juillet             
                Deux Sèvres (voir Daniel)

Mardi 1er  août au 15 août      Gouffre Berger , dates exactes à définir
Samedi 5 août au 20 août      Camp annuel dans l'Aude
Samedi 12 août au 20 août    Alternative  camp annuel dans le Doubs

Samedi 26 août au Dimanche 27 août
               Technique, perfectionnement ou Forum des associations à Château-Gontier
           
Dimanche 03 septembre         Forum des associations à Laval

Samedi 23 septembre au Dimanche 24 septembre
       Technique, perfectionnement ou découverte des cavités mayennaises       
                                              
Samedi 30 septembre au Dimanche 01 octobre     
                         Journées Nationales de la Spéléologie et du Canyon

Samedi 14 octobre au Dimanche 15 octobre
                         Fête de la Science Laval à l'ingénérium

Samedi 28 octobre au Dimanche 05 novembre 
            stage-camp  LOT découverte perfectionnement                 

Samedi 18 novembre au Dimanche 19 novembre                
                     Exercice spéléo secours Le Rey

Samedi 01 décembre au Dimanche 02 décembre                  
                     Nettoyage rené-paul

Samedi 16 décembre              AG club et calendrier 2018 au Gué de Selle
Samedi 16 décembre au Dimanche 17 décembre
        Technique, perfectionnement ou découverte des cavités mayennaises       


1er mardi et 1er vendredi de chaque mois entrainement au mur de Montsurs à 19 h 30
(le mur est disponible également les autres mardis et vendredis, contacter Daniel ou Jean-Claude)

jeudi 31 août 2017

Un petit conte à méditer : La jeune fille taupe



La jeune fille taupe

On est injuste avec la taupe.
Il est exact qu’elle y voit peu, mais sa vision est fort bien adapté à son milieu souterrain Son poils gris, lustré, distingué, est un parangon d’élégance Et que dire de ses petites pattes en forme de pelles, qui joignent l’utile à l’agréable ! Bref, dans cette histoire, il sera question d’une demoiselle taupe : merveille, délice, miracle de la gent taupine. Ses parents, justement fiers de leur progéniture, de situation aisée – ils possédaient une propriété en plusieurs dédales de couloirs, fort bien situés, songeaient à marier leur unique enfant à un personnage de qualité.

Qui choisir ? Sur le conseil d’un vieux monsieur taupin, qui avait beaucoup voyagé au temps de sa jeunesse, ils pensèrent d’abord au soleil. Celui-ci, quoique mal connu chez les taupes, était apprécié par certains cousins de surface, qui en disaient grand bien. Mais on ne pouvait s’engager à la légère, l’avenir de leur fille bien-aimée était en jeu. Aussi les parents s’adressèrent-ils à une enquêteur patenté, afin d’obtenir de plus amples informations sur le personnage. Après plusieurs semaines de recherche, le détective fit son rapport :
« C’est assurément quelqu’un de très brillant !
-          Ah ! Firent les parents impressionnés.
-          - Mais un détail m’inquiète, ajouta le détective. Un nuage suffit à le ternir, à l’occulter, et même à le faire disparaitre.
-          -Si les nuages sont plus puissants que le soleil, s’écrièrent les parents, nous voulons pour gendre un nuage. Allez, et découvrez un nuage de haut rang pour notre chère enfant ! »
L’enquêteur repartit, fit la tournée des nuées. Il chercha longtemps, examina de près cirrus, cumulus, stratus et nimbus, enfin il repéra un jeune homme nuage, bel et bien fait, tout vêtu de blanc avec une frange de gris, très élégant. Il s’apprêtait à lui communiquer la flatteuse proposition des parents de la jeune fille quand survint un brusque coup de vent, qui coupa en deux l’élégant, le dispersa, l’émietta, le réduit à néant. Il revint, découragé à la taupinière.

                « Bien, admirent les parents, nous nous sommes laissé égarer par les apparences, le vent est donc le gendre qu’il nous faut absolument ! »
                Le vent. Mais quel vent ? Le mistral, le sirocco, le vent d’autan ? L’harmattan, le chinook, le zéphyr, le chergui des hauts plateaux d’Algérie, le bora qui souffle sur les îles heureuses, le vent d’ouest porteur de pluie, le suroît, le foehn, la tramontane ou l’aquilon ? Le détective en attrapait le tournis, quand il remarqua un vent d’est, jeune et affuté, qui s’acharnait avec une belle vigueur contre un mur de terre. Il s’approcha, intéressé, le vent soufflait, à perdre son haleine, et il soufflait, et il soufflait…
                « Tu peux toujours s’échiner ! disait le mur goguenard, tu ne m’ébranleras pas, je suis plus fort que toi ! »
                Incroyable ! pensa l’enquêteur, ce mur de terre résiste, et le vent s’épuise en vain contre lui. Je vais devoir réviser mon jugement, ce n’est pas le vent le plus puissant. Inutile que je fasse le voyage jusqu’à la taupinière, je sais bien ce que me diront les parents : entamez des négociations avec ce mur inébranlable, qui  se moque du soleil, des nuages et du vent.
                Les pourparlers commencèrent. Ils étaient en bonne voie quand le détective s’aperçut que son interlocuteur s’effritait sous ses yeux0 Il s’éboulait par pans entiers, se délitait, se crevassait, enfin s’écroulait, miné de l’intérieur par une monstrueuse mégapole taupine.

                Que croyez-vous qu’il arriva ?
                C’est un jeune homme taupe que la jeune fille taupe épousa.

                « A quoi sert de courir le monde ? dit le maitre zen. Ce que vous poursuivez avec tant d’ardeur et de zèle est là, déjà. C’est en vous que se trouve la nature du Bouddha. »

samedi 1 juillet 2017

La vidéo de la tyrolienne de l'édition 2017.


En prime, l'édition 2016 en plus haute résolution

dimanche 11 juin 2017

La tyrolienne de NANTUA au dessus du lac

Vue d'un passage sur la tyrolienne du congrès FFS à Nantua

mardi 14 mars 2017

L'homme préhistoire à Saulges 2

Article paru dans le Ouest-France du dimanche 12 avril

vendredi 3 mars 2017

L'homme préhistoire à Saulges

Article paru dans le Ouest-France